Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Menu

Remarques sur le réseau pipelinier de Trans Mountain à Fort McMurray

Bonjour à tous.

Je suis heureux de me joindre ce matin à mon collègue du Cabinet de l’Ouest, le ministre Sohi, lors des discussions avec les représentants locaux à Fort McMurray au sujet du projet TMX.

Le projet d’agrandissement du réseau pipelinier de Trans Mountain est un projet national d’une importance nationale et très certainement dans l’intérêt national.

Le gouvernement du Canada a la pleine compétence juridique et constitutionnelle en la matière, et nous exerçons cette autorité—comme promis—pour assurer la réalisation de ce projet.

Pour être clair, le TMX a fait l’objet d’un examen réglementaire et d’une évaluation environnementale des plus rigoureux de l’histoire du Canada. Cela comprenait de vastes consultations publiques, des normes scientifiques élevées, un profond engagement des Autochtones et 157 conditions précises pour assurer l’intégrité du projet.

Le gouvernement du Canada l’a approuvé sur cette base. Il a également été approuvé par le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Pour démontrer l’intérêt national, la construction de TMX représente un investissement qui contribuera à stimuler la croissance économique et à soutenir quelque 15 000 emplois bien rémunérés. Les contrats pour la plupart des tuyaux ont été attribués à Evraz Steel dans ma ville natale, Regina, suite à un processus compétitif.

Contrairement à tous les autres projets de pipelines approuvés au cours des 12 dernières années, TMX acheminera les ressources de l’Ouest canadien vers les côtes, les plaçant dans une position d’exportation pour profiter des prix mondiaux – et ce pour la toute première fois. Ce n’est pas seulement le moyen le plus sûr et le plus efficace de transporter ces ressources, il apportera des milliards de dollars—des dollars mondiaux—en nouvelle valeur économique au Canada tout en augmentant les recettes fiscales fédérales et provinciales.

L’intérêt national est également prouvé en démontrant que le Canada est un endroit où la Constitution est respectée, la primauté du droit s’applique et que des choses capitales et importantes sont faites – dans l’ensemble, un endroit solide et sur à investir.

D’une importance cruciale, ce projet se poursuit dans le contexte de notre cadre pancanadien de lutte contre le changement climatique, d’énormes nouveaux investissements dans l’efficacité énergétique, des technologies plus propres et des carburants plus écologiques, une nouvelle Loi sur la sécurité des pipelines, le nouveau Comité consultatif autochtone, le nouveau Plan de protection des océans du Canada, doté de 1,5 milliard de dollars. Tout ceci souligne le lien essentiel entre une politique économique forte et une politique environnementale forte. Ils vont de pair, encore une fois dans l’intérêt national.

Lorsqu’un projet de cette ampleur et de cette valeur est entravé par les actions déraisonnables d’un seul gouvernement provincial—menaçant les moyens de subsistance de milliers de personnes et nuisant à la réputation du Canada comme lieu d’investissement digne de confiance—le gouvernement du Canada doit intervenir, et c’est ce que nous faisons.

C’est une circonstance exceptionnelle. Afin de garantir la saison de construction pour les travailleurs cet été et de faire en sorte que le TMX soit achevé dans les meilleurs délais, nous avons conclu un accord avec Kinder Morgan pour acheter, à juste valeur, le pipeline TransMountain existant ainsi que l’infrastructure liée au projet d’agrandissement du réseau pipelinier de Trans Mountain.

Comme ces actifs essentiels ont une valeur commerciale importante et un potentiel futur, nous avons choisi de ne pas offrir de subvention à Kinder Morgan, mais plutôt de profiter d’une opportunité d’investissement solide avec de solides perspectives de rendement réel—au profit de tous les Canadiens.

Cela n’entraînera pas une appropriation fédérale à long terme. Au moment opportun, le Canada cherchera à transférer le projet à de nouveaux propriétaires du secteur privé de manière à assurer la construction et l’exploitation du projet, tout en protégeant l’intérêt public.

Même si les transactions de cette ampleur sont toujours controversées, ne vous y méprenez pas: il s’agit de protéger l’avenir du Canada. Et je suis heureux de voir que de nombreuses voix du milieu des affaires ont été exprimées à l’appui de cette importante initiative fédérale, y compris la Chambre de commerce de la Saskatchewan dans ma province et même le premier ministre Moe (quelque peu à contrecoeur).

Notre position proactive sur cette question est cohérente avec de nombreux autres aspects de notre stratégie économique réussie au cours des deux dernières années, et les résultats sont encourageants.

Les taux d’imposition pour la classe moyenne et pour les petites entreprises ont baissé.

Les salaires commencent à se renforcer.

La croissance économique globale du Canada est maintenant bien en avance sur la moyenne décennale de Stephen Harper. C’est maintenant la meilleure du G7.

Notre ratio d’endettement fédéral est également le meilleur du G7 et devrait encore s’améliorer d’année en année.

Le chômage national est à son plus bas quasiment.

Plus de 620 000 nouveaux emplois ont été créés depuis l’arrivée de notre gouvernement.

L’investissement direct étranger est en hausse de 5%.

Les valeurs boursières sont en hausse de 17%.

Mais nous ne sommes pas satisfaits. Nous ne sommes pas complaisants. Nous avons fait des progrès certe. Mais il y a beaucoup plus à faire.

Nous investissons dans les moteurs les plus efficaces de la croissance économique, de l’emploi et de la prospérité—comme l’infrastructure, la science, l’innovation, l’enseignement supérieur et les compétences, le développement du commerce … Et des projets exceptionnels comme TMX.

L’expérience passée dans ce domaine—comme l’investissement de Peter Lougheed dans Syncrude et l’investissement de Brian Mulroney dans Hibernia—a produit des résultats impressionnants pour les Canadiens, dans l’intérêt national. TMX est du même calibre.

Et nous sommes déterminés à le faire, en débutant par la saison de construction cet été.