Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Menu

Le gouvernement du Canada investit dans la croissance de la saskatchewan

La clé d’une politique fiscale réussie est de s’assurer qu’elle concentre sur ce dont l’économie a vraiment besoin à un moment donné. Et ces besoins changent de temps en temps.

En remontant aux années 1990, le plus grand besoin économique du Canada était alors de réduire le taux fédéral d’endettement, c’est-à-dire la taille de la dette du gouvernement fédéral par rapport à la taille de l’économie en général. Pendant un quart de siècle, des gouvernements successifs ont permis au taux d’endettement du Canada de grimper à plus de 70%. Ce fardeau était manifestement insoutenable et, pire encore, il limitait notre souveraineté économique.

Grâce aux mesures décisives prises par Paul Martin et Jean Chrétien, le problème clé de cette période a été résolu: le ratio d’endettement a été plus que réduit de moitié. De manière significative, leur capacité à accomplir cet exploit était basée, en partie, sur un taux de croissance économique sain d’environ 3% par an pendant cette période entière.

Mais les temps ont changé. Les années de forte croissance ont stagné en 2008, de sorte que le grand défi actuel du Canada est l’opposé de celui des années 1990 – notre ratio d’endettement est bien maîtrisé, mais notre taux de croissance économique à long terme sera trop lent pour générer les emplois, les revenus, et la confiance nécessaires pour une classe moyenne grandissante.

Donc, au lieu des politiques austères de l’ère Harper qui ont produit des résultats lamentables et un sentiment de médiocrité écrasante, le gouvernement Libéral dirigé par Justin Trudeau poursuit un plan d’investissement visant à stimuler la croissance.

La première partie de ce plan vise à accroître les revenus disponibles et à accroître le pouvoir d’achat des Canadiens et de leurs familles. Nous réduisons donc les impôts pour la classe moyenne et pour les petites entreprises. Nous avons également mis en place une nouvelle Prestation canadienne pour enfants ciblée qui fournit des centaines de dollars de plus en aide financière à 9 familles sur 10 et qui permet à 300 000 enfants de sortir de la pauvreté. Le soutien du revenu pour les étudiants et les aînés a également augmenté.

Deuxièmement, nous faisons des investissements historiques dans les principaux moteurs de la croissance qui contribueront à l’essor du Canada – investissements dans les infrastructures essentielles, le logement, l’éducation préscolaire et la garde d’enfants, l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, l’innovation et le commerce international.

Les résultats jusqu’à présent sont encourageants. Le taux de croissance économique national du Canada est maintenant plus du double de la moyenne des 10 années précédentes. Nous menons tous les autres pays du G7. Plus de 500 000 nouveaux emplois nets ont été créés. Le déficit arrive plus bas que prévu. Et notre taux d’endettement fédéral est non seulement le meilleur du G7, mais il suit une tendance à la baisse constante, année après année.

Pour la Saskatchewan, nos mesures de soutien du revenu aident un grand pourcentage de notre population provinciale, et nos investissements fédéraux (qui totalisent maintenant plus d’un milliard de dollars en Saskatchewan depuis 2015) produisent des gains tangibles:

* $365 million for rural water control structures;

* $54 million to expand affordable housing units and services;

* $39 million for early learning and childcare;

* More than $200 million for scientific research and innovation;

* Close to $600 million for public and community infrastructure including highways, bridges, streets and sidewalks, transit systems, water and wastewater facilities, energy upgrades, and much more.

De plus, pour la Saskatchewan, nous adoptons maintenant une nouvelle loi sur l’expédition du grain par chemin de fer afin de mieux servir les agriculteurs, y compris, pour la toute première fois, des pénalités réciproques applicables aux chemins de fer.

Nous nous battons très fort pour les priorités de la Saskatchewan en commerce international. Nous avons envoyé plus de boeuf et de porc en Asie et en Amérique latine. Nous avons préservé notre précieux marché du canola en Chine. Nous travaillons fort pour améliorer l’accès aux légumineuses en Inde.

Nous nous sommes débarrassés de l’étiquetage abusif du pays d’origine des États-Unis. Et nous sommes pleinement engagés dans toutes les questions complexes liées au bois d’oeuvre, aux tuyaux en acier et, bien sûr, à l’ALENA.

Un nouvel accord commercial global avec l’Europe est actuellement mis en œuvre avec succès. Un nouvel accord de libre-échange avec l’Ukraine a été finalisé. Et nous examinons les chances d’un successeur acceptable au partenariat TransPacifique.

Enfin, en matière d’énergie, en intégrant de solides principes environnementaux à notre plan de croissance économique dynamique, nous avons réussi à approuver deux grands projets de pipeline visant à acheminer les ressources de l’Ouest vers les marchés d’exportation.

Ces deux projets (TransMountain et Line3) représentent 11 milliards de dollars en investissements du secteur privé et quelque 22 000 emplois. À ce jour, tous les principaux contrats pour la construction du tuyau vont à Evraz Steel, à Regina.

Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais c’est un bon début.