Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Menu

Le Canada fait un grand investissement dans l’innovation et l’agriculture en Saskatchewan

Le 15 février, j’ai été ravi de me joindre à mon collègue du Cabinet fédéral, Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, pour faire une annonce importante qui aura un grand impact en Saskatchewan.

Il s’agit d’agriculture et d’innovation.

Depuis le premier budget de notre gouvernement au printemps 2016, nous avons mis l’accent sur une croissance économique plus grande et plus durable. De plus, le secteur agroalimentaire a été identifié comme un principal moteur potentiel d’une partie de cette nouvelle croissance.

Au cours de la majeure partie de la décennie précédente, l’économie canadienne progressait à un taux de croissance médiocre d’à peine 1,5% par année en moyenne. Ce n’était tout simplement pas assez pour générer les emplois, les revenus, et la confiance nécessaires pour répondre aux attentes de la classe moyenne et de ceux qui travaillaient si fort pour y arriver. Nous nous sommes donc attaqués à ce problème.

Pour augmenter les revenus disponibles et le pouvoir d’achat des consommateurs, nous avons réduit les impôts pour la classe moyenne.

Dans le même ordre d’idées, nous avons créé la Prestation canadienne pour enfants, qui permet à neuf familles sur dix de bénéficier chaque mois de plus d’argent, sans payer d’impôt.

Nous réduisons le taux d’imposition des petites entreprises, d’abord à 10% cette année, puis à 9% l’an prochain.

Et nous investissons dans l’infrastructure, la science, l’innovation, les compétences avancées, la diversification à valeur ajoutée et le commerce. Toutes ces mesures stimulent la croissance.

Le budget de 2016 a également lancé un concours national de « Supergrappes » – un défi pour les entreprises, les entrepreneurs, les universitaires, les travailleurs, les scientifiques, le secteur financier et d’autres – de se regrouper pour créer des grappes de cerveaux et de talents pour développer des foyers d’innovation de premier plan, de croissance et de prospérité.

Le gouvernement du Canada a promis d’investir un total combiné de plus de 900 millions de dollars dans les meilleures propositions reçues.

De tous les secteurs, de tous les coins du pays, les idées sont venues. Plus d’un millier d’entreprises y ont participé. Maints établissements d’enseignement et de recherche. Des centaines de millions de dollars du secteur privé ont été promis pour créer des grappes.

Au début, il y avait plus de 50 propositions différentes, toutes excitantes et de grande envergure.

L’une est venue de la Saskatchewan – portant sur la valeur énorme que présentent les protéines végétales que nos formidables agriculteurs ont la capacité de produire, et comment cette valeur peut être multipliée et amplifiée pour aider à nourrir le monde et, par le fait même, hausser l’agriculture canadienne à un niveau jamais vu de productivité et de sophistication.

Les protéines sont une composante vitale de l’approvisionnement alimentaire mondial. Elles sont de plus en plus en demande à tous les jours. Et nous devons être les meilleurs au monde pour les produire.

La proposition de supergrappe de protéines de la Saskatchewan a fait la «première coupe» l’automne dernier et est devenue l’une des neuf finalistes de la compétition nationale.

Et cette semaine, Protein Innovations Canada, basé en Saskatchewan, s’est hissé parmi les cinq meilleurs … les cinq supergrappes canadiennes qui ont remporté le concours et obtenu un financement fédéral.

Le gouvernement du Canada accordera environ 150 millions de dollars à ce projet. Ses promoteurs du secteur privé contribueront vraisemblablement jusqu’à deux fois ce montant. Et ensemble, nous deviendrons les meilleurs au monde pour cultiver, utiliser, transformer, ajouter de la valeur et commercialiser des protéines à travers le monde entier.

Cela prendra de l’innovation scientifique. De l’innovation commerciale. De l’innovation financière. De l’innovation numérique. De l’innovation en matière de données. De l’innovation en valeur ajoutée. De l’innovation dans le commerce, la mise-en-marché et le transport. Des compétences, de l’apprentissage et bien plus encore.

Cette supergrappe des prairies, née et ancrée en Saskatchewan, deviendra un pôle d’attraction pour les meilleurs cerveaux au monde en ce qui concerne les protéines, les sciences agricoles et les affaires, ainsi que les systèmes nécessaires pour répondre à la demande et aux opportunités mondiales.

Tant de Saskatchewanais éminents se sont rassemblés pour que cette proposition soit couronnée de succès:

  • la vision et l’expérience globale de Murad Al-Katib;
  • l’inspiration scientifique de Wilf Keller;
  • le leadership en affaires de Frank Hart;
  • le dynamisme organisationnel de Ron Styles; et plusieurs autres.

Le soutien et la participation sont également venus de partout dans les prairies et d’autres régions du Canada.

Je les félicite tous pour leur énorme réalisation – Protein Innovations Canada est en très bonne compagnie. Et ils accompliront de grandes choses pour l’agriculture, pour la Saskatchewan, les prairies et pour tout le Canada.

On s’attend à ce que les CINQ supergrappes nommées aujourd’hui, ensemble, devraient créer quelque 50 000 emplois au cours de la prochaine décennie et ajouter 50 milliards de dollars au PIB du Canada.

Les secteurs couverts sont:

  • l’innovation en matière océanique;
  • l’intelligence artificielle;
  • la fabrication avancée;
  • les innovations protéiques; et
  • l’économie numérique.

Dans une période d’imprévisibilité croissante chez notre voisin, voici tout à fait où nous devons investir : dans l’excellence, les compétences, le talent, les cerveaux et la capacité du Canada.

Je suis ravi que, sur ses mérites, l’idée audacieuse des gens de la Saskatchewan ait émergé parmi les gagnants!

Le gouvernement du Canada est fier d’être votre partenaire.