Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Ralph Goodale

Votre député de


Regina-Wascana

Menu

Humboldt dans nos coeurs

Depuis l’accident qui s’est produit vendredi il y a 10 jours, les Saskatchewanais ont le coeur endolori; les larmes coulent à flots; toute une province est sous le choc et est traumatisée; des prières sont prononcées par des fidèles de toutes les croyances – alors que la cruelle réalité s’installe, à savoir qu’un affreux accident de la circulation a porté un coup terrible à l’équipe de hockey des Broncos de Humboldt.

Vingt-neuf personnes étaient à bord de l’autocar des Broncos qui se dirigeait vers le nord-est, à Nipawin, pour jouer contre les Hawks dans le cadre de la série éliminatoire de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan, le 6 avril. Vingt-trois d’entre eux étaient d’excellents jeunes joueurs de hockey âgés de 16 à 21 ans. Il y avait également deux entraîneurs, l’entraîneur principal, le statisticien, le commentateur et le conducteur de l’autocar.

Seize personnes ont perdu la vie, dont 10 joueurs. La vie des 13 autres personnes a été profondément bouleversée.

La plupart d’entre eux étaient jeunes. Ils étaient en santé et forts, intelligents, remplis de talent, ils travaillaient dur pour poursuivre leur passion pour le hockey et vivre leur rêve. Ils étaient la fierté de leur famille, de leur ville natale, des familles qui les logeaient lorsqu’ils étaient loin de chez eux, de leurs professeurs, de leurs mentors et de l’organisation des Broncos, qui s’est tant souciée de prendre soin d’eux.

La douleur a frappé fort à Humboldt, ainsi qu’à Saskatoon. Et dans huit autres villes de Saskatchewan. Et  à Winnipeg. Et dans huit autres collectivités de l’Alberta.

Toutefois, la douleur ne connaît aucune limite. Elle a pris d’assaut la province et tout le pays. Après tout, ici, c’est le Canada. Malgré le calendrier, on est tout de même encore largement en hiver. Les séries éliminatoires de hockey battent leur plein. Et le hockey, dans une large mesure, façonne nos vies.

Rares sont les familles au Canada qui ne connaissent pas ces autocars qui transportent presque chaque jour des milliers d’enfants pour qu’ils aillent jouer au hockey ou à un autre sport qu’ils aiment.

Donc cette tragédie nous a frappés de plein fouet. Pour la plupart d’entre nous, elle a touché de très près les localités où nous habitons.

L’onde de choc s’est fait sentir partout dans le monde, que ce soit aux États-Unis ou en Europe, ou encore de l’Ouganda à l’Australie, et jusque dans l’Extrême-Arctique. La tragédie a touché le chanteur Drake, la golfeuse Brooke Henderson, et Sa Majesté la reine Elizabeth, ainsi que des milliers, voire des millions d’autres personnes.

Tout le monde s’est mobilisé et a tenté d’aider au moyen de prières et de gestes de solidarité.

Nous avons laissé nos bâtons de hockey sur le pas de notre porte. Nous avons porté des chandails de hockey. Nous le faisons d’ailleurs encore aujourd’hui. Des éditoriaux et des dessins poignants ont été publiés.

Des tas de gens ont recueilli de l’argent et fait des dons. Des personnes ont joué au hockey, que ce soit dans la rue, sur un étang, dans un gymnase ou dans un aréna. D’autres ont mis sur pied des marathons ou ont vendu des autocollants. Certains ont composé des chansons et des poèmes. D’autres ont envoyé des fleurs aux vigiles, aux cérémonies commémoratives et aux funérailles, qui sont toujours en cours. Des milliers de personnes se sont réunies pour partager leur peine et pour offrir leur soutien.

Des gens ont rédigé des cartes et des lettres, ont créé des affiches, des bannières et des vidéos, et presque tout le monde porte un ruban. Des messages ont été publiés sur Twitter, Facebook, Instagram et Snapchat.

Des toutes petites équipes de catégorie novice, atome ou pee-wee aux sommets de la LNH, tout le milieu du hockey mondial a fait preuve de compassion et a attiré l’attention sur cette immense tragédie.

Il n’y a sans doute jamais eu d’aussi grandes manifestations de sollicitude et d’empathie. Nous sommes touchés et c’est ainsi que nous le montrons. C’est de la simple bonté humaine et celle-ci nous définit aussi. Toutes les personnes touchées en sont reconnaissantes.

Nous remercions tous les premiers intervenants, les agents de la GRC, les pompiers et les ambulanciers paramédicaux de Nipawin, Tisdale, Melfort, Zenon Park et d’ailleurs qui se sont rendus sur les lieux de cette terrible tragédie, pour s’acquitter d’une des tâches les plus difficiles qui soient.

Nous remercions les équipes médicales d’urgence des hôpitaux locaux, les équipages du service d’ambulance aérienne STARS et le personnel médical du Royal University Hospital de Saskatoon.

Merci aux équipes de traumatologie, aux conseillers en matière de deuil et au personnel des services aux victimes, qui continuent d’offrir de l’aide et du réconfort et qui le feront encore longtemps. Merci aux enseignants, aux commissions scolaires et aux bénévoles locaux qui se sont occupés des jeunes, pour les aider, plus particulièrement, à se remettre de l’événement.

Nos coeurs vont à toutes les personnes endeuillées, aux familles et aux amis des victimes accablés de chagrin, ainsi qu’à la ville de Humboldt et à l’organisation des Broncos.

Aux blessés qui souffrent, Brayden, Bryce, Derek, Graysen, Jacob, Kaleb, Layne, Matthieu, Morgan, Nick, Ryan, Tyler et Xavier… nous prions pour la guérison et le rétablissement et pour que le désespoir fasse place à l’espoir.

Auprès de ceux que nous ne reverrons plus et qui nous ont quittés beaucoup trop tôt, nous nous engageons à nous souvenir de votre joie de vivre, de votre habileté et de votre talent, de la joie que vous apportiez dans la vie des gens et de votre potentiel, car vous représentiez ce que le Canada a de mieux à offrir.

Nous leur exprimons notre amour indéfectible. Qu’ils puissent reposer en paix: Tyler Bieber, de Humboldt; Logan Boulet, de Lethbridge; Dayna Brons, de Lake Lenore; Mark Cross, de Strasbourg; Glen Doerksen, de Carrot River; Adam Herold, de Montmartre; Darcy Haugan, de Humboldt; Brody Hinz, de Humboldt; Logan Hunter, de St. Albert; Jaxon Joseph, d’Edmonton; Jacob Leicht, de Humboldt; Conner Lukan, de Slave Lake; Logan Schatz, d’Allan; Evan Thomas, de Saskatoon; Parker Tobin, de Stony Plain; et Stephen Wack, de St. Albert.

Vous serez à jamais des héros à nos yeux et dans nos coeurs.

Votre exemple et la bonté des nombreuses personnes qui partagent maintenant la douleur de votre disparition aideront un pays endeuillé à avoir du courage et à faire renaître l’espoir.

Les plus profondes condoléances de la part du gouvernement, du Parlement et de la population canadienne.